La soutenance de thèse d’Ismail Layadi se tiendra le Jeudi 12 Décembre à 14h00 à l’amphi de Polytech (salle B002). Elle est intitulée  « Effet du remplissage en maçonnerie sur le comportement des portiques en béton armé sous chargement latéral » (Effect of Masonry Infill Walls on the Reinforced Concrete Frames Behavior under Lateral Load).

 

Membres du jury

M. Olivier PLE – Professeur des universités, USMB, Directeur de thèse côté Français

M. Ali MESSABHIA – MCA/HDR, Université Larbi Tébessi, Directeur de thèse côté Algérien

M. Jean-Patrick PLASSIARD – MC, USMB, Co-Encadrant de thèse

M. Amir SI LARBI – Professeur des universités, ENISE, Examinateur

M. Mohamed GUENFOUD – Professeur, Université de Guelma, Examinateur

M. Stéphane GRANGE – Professeur des universités, INSA de Lyon, Rapporteur

M. Rostand MOUTOU PITTI – MC/HDR, Université Clermont Auvergne, Rapporteur

M. Ahmed ROUILI – Professeur, Université Larbi Tébessi, Invité

Résumé de la thèse

Les structures en béton armé avec remplissage en maçonnerie constituent, comme c’est le cas en Algérie, la majorité des constructions dans de nombreuses régions au monde. L’analyse des tremblements de terre au cours des dernières années montre que ce type de structures peut subir de graves dommages. La plupart des dégâts occasionnés sont dues essentiellement à la forte interaction entre les murs de remplissage et la structure en béton armé. Cette interaction conduit à une réponse fortement non linéaire et des mécanismes de rupture souvent complexes. Dans la plupart des cas, on néglige l’influence du remplissage sur le comportement de l’ensemble, ce qui conduit à des imprécisions considérables dans la prédiction de la résistance des constructions. L’ensemble des expériences menées jusqu’à présent montrent que ces hypothèses ne sont pas réalistes et que la présence du remplissage affecte amplement la réponse de la structure.

Sur la base d’une campagne expérimentale dédiée à la caractérisation du comportement de quatre portiques vides et remplis en maçonnerie, l’objectif de ce travail de thèse est de développer, à travers une micro-modélisation adaptée, un modèle de référence capable de reproduire le comportement expérimental des portiques testés et d’étudier l’influence du remplissage en maçonnerie sur le comportement global de la structure. La confrontation données expérimentales/numériques permet par la suite de valider le modèle numérique retenu.

Mots-clés

Maçonnerie, portique en béton armé, remplissage en maçonnerie, micro-modélisation, technique de corrélation d’images, comportement dans le plan

PhD thesis abstract

The reinforced concrete structures with masonry infill correspond, as is the case of Algeria, to the majority of constructions in many regions of the world. The analyses of past earthquakes in recent years shows that such structures can face serious damage. Most of the damages are due to the strong interaction between the infill wall and the reinforced concrete structure. This interaction leads to a strong non-linear response and more often to a complex failure mechanism. In most cases, the influence of masonry infill on the overall behavior of the assembly is neglected, leadings to significant inaccuracies in the strength prediction. All the experiences made so far showed that these assumptions are not realistic, and the presence of the infill wall affects the response of the structure.

Based on experimental campaign dedicated to the characterization of the behavior of four unfilled and infilled frames with masonry, the objective of this work is to develop, through an adapted micro-modeling strategy, a reference model capable to reproduce the experimental behavior of the tested frames and to study the effect of infill walls on the overall behavior of the structure. The confrontation of the experimental and numerical data allows then the validation of the retained numerical model.

Keywords

Masonry, reinforced concrete frame, masonry infill, micro-modeling, digital image correlation

technique, in-plane behavior.