Léon Gaillard, CETHIL, Univ. Lyon 1

20 septembre 2012

L’objectif du projet ANR Habisol Performance BIPV est d’analyser et de comparer les performances thermiques et électriques de divers capteurs solaires intégrés au bâti, et plus particulièrement en toiture. Ce travail, dont les partenaires sont le CSTB, le CEA, le CNRS, Transénergie et Cythelia, est réparti en 2 actions principales :

– une campagne de mesures en cours depuis une année environ permettant la constitution d’une base de données thermique et électrique avec un pas de temps d’une minute ;

– le développement d’un modèle thermique et électrique de prédiction du productible de systèmes photovoltaïques intégrés au bâtiment en régime dynamique.

À l’INES, au Bourget du Lac, six bancs d’essai comportant des modules PV intégrés à des maquettes de toiture en tuiles et ventilés naturellement, ont été montés et instrumenté. Un banc identique a été installé à Sophia Antipolis afin d’évaluer l’influence de la variation des conditions climatiques. En vue d’assurer un niveau suffisant de précision des résultats obtenus tout au long du projet, les modules PV ont été soumis,

avant leur intégration, à des séries de flash-tests. Ces données en labo contribuent, avec les données en situ, à la validation d’un modèle électrique et un modèle thermique, développé séparément et ensuite couplés par l’intermédiaire du logiciel TRNSYS.

Ainsi que les résultats de l’étude, nous présentons les outils développés au cours du projet,  et quelques perspectives de recherche et du secteur PV en Europe.