Frédéric Kuznik (CETHIL)

8 février 2013

 

« En France, 46% le l’énergie totale est consommée par le bâtiment dont environ 65% pour chauffage En conséquence, le bâtiment représente un potentiel important d’économie d’énergie et de réduction des émissions de CO2. Dans ce cadre, le stockage de chaleur est primordial afin d’assurer une utilisation plus efficace de l’énergie:

– Rationalisation de l’utilisation des énergies renouvelables par synchronisation entre disponibilité et consommation,

– Rationalisation de la gestion du réseau par écrêtage des pics de consommation,

– Rationalisation de l’utilisation des systèmes par réduction de la taille des équipements.

L’optimisation et l’évaluation d’un système de stockage de chaleur nécessitent de bien comprendre les phénomènes de transfert de chaleur, et parfois de masse, couplés qui ont lieu dans ce système. La méthode d’étude développée s’appuie donc sur une approche mutli-échelle à la fois expérimentale et numérique. L’idée est d’observer ou de modéliser les phénomènes physiques à une échelle permettant leur compréhension afin de pouvoir les modéliser ou les intégrer à l’échelle du bâtiment.

L’objectif de ce séminaire est de présenter l’étude de systèmes de stockage de chaleur par voie latente et thermochimique développés pour une application bâtiment. L’accent sera mis sur les phénomènes physiques et leurs liens avec l’optimisation et la bonne intégration de ces systèmes dans le bâtiment. »