Gérard PERRIER a soutenu son Habilitation à diriger des recherches le 27 Septembre 2013 à 10h30  au Bourget du Lac –  bâtiment Chartreuse – Salle 244 

le titre est : « Cellules photovoltaïques organiques et biopiles à combustible : design, matériaux et propriétés électriques.  « ;

Résumé

Le travail de recherche s’articule ces dernières années autour de la mise en œuvre de l’analyse d’impédance sur des cellules photovoltaïques organiques et sur des biopiles à combustible. Initiées sur les cellules simples optimisées d’architectures standard et inverse avec le nanocomposite P3H:PCBM, les analyses d’impédance ont permis la caractérisation fine des paramètres électriques et la maîtrise de la simulation par circuits équivalents. L’étude s’est poursuivie avec des cellules de PCDTBT et PBDTTT-C, polymères complémentaires par leur domaine d’absorption du spectre solaire, dans le but de comprendre le fonctionnement de la couche intermédiaire dont l’optimisation est nécessaire pour la fabrication de cellules tandems efficaces. Du côté des biopiles à combustible, les mesures d’impédance et les simulations ont permis de discriminer les phénomènes électrochimiques anodiques et cathodiques pour une cellule avec un nouveau type d’anode à mousse poreuse de carbone, caractérisation qui a été ensuite précisée par une analyse multifactorielle originale. L’usage d’une électrode poreuse a pour perspective la construction de piles à flux traversant, dont un premier prototype prometteur a été réalisé et caractérisé. Le parcours scientifique ayant conduit à ces activités récentes est aussi présenté, des cellules photoélectrochimiques à base de phthalocyanine et du dépôt à courte distance de ZnSe, aux analyses par spectrométrie diélectrique des relaxations interfaciales dans les polymères semi-cristallins et les composites particulaires.

 

Membres du jury :

Alain BERGEL, directeur de recherches CNRS   
François BURET, professeur des Universités       
Ludovic ESCOUBAS, professeur des Universités 
Stéphane GUILLEREZ, chercheur CEA   
Denis MENCARAGLIA, directeur de recherches CNRS, rapporteur
Gérard MERLIN, professeur des Universités