Mickaël RABOUILLE a soutenu le 7 novembre 2014 à 10H00 sa thèse de doctorat, intitulée :

 » RECHERCHE DE LA PERFORMANCE EN SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE : APPLICATION A LA REHABILITATION DES BATIMENTS « 

.

Résumé

Le secteur du bâtiment est en évolution et se doit de répondre aux problématiques environnementales actuelles aussi bien dans la construction neuve que dans la réhabilitation. La simulation thermique offre le moyen de répondre à cette problématique, mais se limite à une estimation des performances spécifiques aux paramètres qui ont été définis. Ce travail de thèse propose une méthodologie basée sur les puissances de calcul actuelles pour évaluer le comportement du bâtiment sur différentes plages de variation des entrées. Ces variations permettront, en fonction des propriétés qui leur sont attribuées, de rechercher des solutions de réhabilitation ou d’évaluer l’incertitude sur les sorties du modèle thermique.

Afin de réaliser cela, des méthodes d’analyse de sensibilité performantes sont utilisées à travers un outil d’analyse spécifiquement développé pour le logiciel de simulation EnergyPlus. Cet outil permet une évaluation quasi automatique du modèle énergétique de bâtiment via : des techniques d’échantillonnage éprouvées LHS et LP-Tau, des techniques d’analyse performante pour un nombre de simulations réduit RBD-FAST et RBD-SOBOL, une gestion avancée des entrées et sorties permettant une évaluation détaillée du bâtiment, quelle que soit sa géométrie. Les techniques d’analyse de sensibilité sont employées pour proposer une vision précise des principales relations présentes au sein du modèle.

Pour répondre à la contrainte du coût de calcul, la recherche de solution est réalisée à travers un méta-modèle issu d’une décomposition en polynôme de chaos. Une interface graphique utilise cette approximation du modèle complexe du bâtiment pour proposer de façon instantanée une vision claire du comportement de chaque entrée sur les sorties, ainsi que leurs tendances et les plages de variation idéales afin de choisir des solutions. Il est possible de coupler la recherche de solution à l’analyse d’incertitude afin de proposer des solutions robustes et identifier les principales raisons d’un écart entre simulation et réalité.

La méthodologie des travaux de thèse encourage à l’optimisation de la compréhension du modèle plus qu’à la recherche d’une solution particulière. L’objectif de la démarche est de fournir des outils d’analyse afin d’aider l’expert dans la recherche de solution et ainsi de mettre en place des représentations graphiques qui facilitent la compréhension du système bâtiment, pour un gain en transparence et l’intégration de nombreuses contraintes de projet

JURY

Mr Bruno PEUPORTIER             

Mme Monika WOLOSZYN                

Mr Stéphane LASSUE

Mr Laurent MORA

Mr IPascal PERROTIN

Mr Etienne Wurtz