Layal CHAHWANE soutiendra sa thèse le Vendredi 21 octobre 2011 à 10h30 en salle 244 du bâtiment Chartreuse (2ème étage), Polytech’Savoie, le Bourget-du-Lac
le titre est : « Valorisation de l’inertie thermique pour la performance énergétique des bâtiments »

Résumé

L’inertie thermique constitue un atout essentiel pour stocker l’énergie reçue par le bâtiment et larestituer quand cela est nécessaire: elle permet d’emmagasiner les apports gratuits issus durayonnement solaire pour réduire les consommations énergétiques liées au chauffage en présenced’une isolation performante. En été, son association à la ventilation nocturne contribue à évacuerl’énergie stockée au cours de la journée limitant ainsi les surchauffes à l’intérieur du bâtiment.Une exploitation optimale de l’inertie passe par une sélection appropriée des matériaux deconstruction lors de la phase d’avant-projet et par le développement de stratégies visant à exploiterleur capacité de stockage. Les outils de simulation thermique dynamique dont on dispose permettentde modéliser de façon assez précise les transferts de chaleur dans l’enveloppe du bâtiment mais leurniveau de finesse n’est pas nécessairement adapté aux besoins des concepteurs au moment de faireles choix les plus fondamentaux. Néanmoins ils demeurent indispensables non seulement pour lavalidation de ces choix mais aussi pour le développement de méthodes destinées à améliorerl’exploitation de l’énergie avant de procéder à la réalisation d’un projet.Ce travail a consisté à développer une méthodologie de conception basée sur deux approchescomplémentaires : la première approche permet de décrire le comportement détaillé du bâtiment àl’aide d’un modèle de simulation dynamique performant développé dans la plateforme SimSPARKqu’on a eu l’occasion de comparer aux mesures expérimentales de la plateforme INCAS. La secondeest basée sur le développement de l’outil simplifié CoSPARK qui à partir de la connaissance dequelques éléments clés, permet de déterminer les caractéristiques appropriées de l’enveloppe pourfavoriser la performance énergétique des bâtiments. La dernière partie de ce travail a été consacréeà l’optimisation de stratégies d’une part en activant l’inertie thermique dans le cas d’une ventilationnocturne adaptative pour l’été et d’autre part en réduisant les consommations de chauffage en hiverdans le cas d’un plancher couplé à une installation solaire en utilisant le modèle de référenceSimSPARK.

 

Composition du jury :

  • Bruno PEUPORTIER, Professeur, Mines Paristech (Rapporteur),
  • Stéphane LASSUE, Professeur, Université d’Artois (Rapporteur),
  • Jean-Jacques ROUX, Professeur, INSA Lyon (Examinateur),
  • Nathan MENDES, Professeur, Université Catholique de Paraña Brésil (Examinateur),
  • Etienne WURTZ, Directeur de Recherche, CEA – INES (Directeur de thèse),
  • Bruno ZUBER, Chef de Département M&M, LCR Lafarge (Co-Directeur de thèse).